directtCher.es collègues, Vous avez été destinataires de la lettre hebdomadaire de la DGER. Dans le dernier numéro, vous avez pu lire un compte-rendu du groupe de travail du 15 décembre dernier à propos du projet porté par l’administration d’une modification de notre statut d’emploi. Bien évidemment, ce compte-rendu n’est pas neutre et ne met en avant que les «avantages» supposés de cette transformation.
Les seuls avantages ne sont pas liés au nouveau statut, mais au PPCR qui se met en place à l'EN...

irsenatLe SEA-UNSA était représenté par Stéphen Bonnessoeur,  Nicolas Martel et Gwendoline Prosper.

reforme reussieCéline Wiener, « Un exemple de réforme réussie : le statut des chefs d'établissement de l'enseignement secondaire », Revue française d'administration publique 2005/4 (no116), p. 687-698. DOI 10.3917/rfap.116.0687

drLe SGEN-CFDT en campagne électorale teste ses slogans avant les élections professionnelles: « Nous négocions, nous obtenons des avancées, nous sommes raisonnables ». Nous regrettons encore une fois qu'il casse une nouvelle fois toute solidarité entre pairs. Reçu par le DGER, le SGEN-CFDT fait malheureusement encore dans les contre-vérités.

inter3Un haut fonctionnaire de la DGER de passage à Dijon lors de la formation des futures équipes de direction,aurait indiqué aux stagiaires que le statut de corps était un combat d'arrière-garde, que l’avenir était aux statuts d’emploi. A force d’asséner des contre-vérités, il est apparu important aux organisations syndicales de repréciser de façon objective les éléments du débat sur le statut des directions d’EPLEFPA et d’éviter les pantalonnades. La modernité, c’est la mobilité. Une administration ringarde est une administration qui empêche cette mobilité en enkystant toute une profession dans un statut d’emploi d’un autre temps qui bloque cette mobilité choisie. Cela va à l’encontre de toutes les politiques publiques depuis 20 ans qui mettent en avant la fluidité interministérielle.

 

                           sniteat