chefLe SEA-UNSA a réuni en fin d'année scolaire un groupe de travail sur les directions de centre. Les directions ont fait le constat d'une absence de statut qui a pour conséquences :
- l'absence de grille de rémunération spécifique, les directions restant dans leur corps d'origine ;
- des régimes indemnitaires inférieurs aux services déconcentrés pour des fonctions plus complexes où il faut gérer des budgets importants et des personnels nombreux sans véritable appui. Ce qui a été reconnu par le représentant de l'administration lors d'un groupe de travail sur les exploitations agricoles ;
- l'absence de véritable plan de revalorisation ;
- l'absence d'espace de concertation avec l'administration pour leur accession à la fonction ;
- l'absence d'espace de concertation pour la mobilité ;
- l'absence d'accompagnement en cas de difficulté.
Les directions demandent que s'engage un véritable travail sur leur statut leur permettant de dépasser la situation actuelle qui les fragilise et ressemble à un bricolage institutionnel enraciné dans l'histoire. La diminution permanente de candidats(es) à ces fonctions occupées de plus en plus par des contractuels(les) devrait interroger le ministère. Le SEA-UNSA a déjà interpellé le ministre et son administration sur le sujet.
Il va continuer à le faire dans les prochains jours.

 

                           sniteat