La DGER a engagé des groupes de travail sur le métier d'enseignant (e) dans le désordre et la précipitation. Ce chantier "stratégique" démarre sur fond de contrainte budgétaire, de réorganisation de services et de manque de personnel. Elle annonce qu’elle engage ces discussions avec une enveloppe constante.

Lire la suite dans le document

gtprof1

 

                           sniteat