com unsa

Le 13 septembre 2018, le Président de la République a présenté la stratégie de lutte contre la pauvreté.

L’UNSA Éducation a pris connaissance des mesures prévues de ce plan qui s'appuie sur deux "piliers", la "prévention de la précarité, notamment chez les plus jeunes" et "l’aide à la réinsertion vers l’emploi".

Si l’UNSA Éducation accueille favorablement certaines mesures pour lutter contre le déterminisme comme:

- l’augmentation du nombre de places en crèche afin "qu’elles soient accessibles à tous,

- la généralisation de la garantie jeune.

- ou encore le développement de l’expérimentation "Territoires Zéro Chômeur.

Com unsa educ1 800 postes, c’est le résultat du ministre de l’Éducation nationale au grand jeu des suppressions de postes de fonctionnaires. Cette annonce symbolise la politique gouvernementale : l’Éducation nationale n’est plus prioritaire. La vision comptable a eu le dernier mot. L’Éducation nationale contribuera pour un tiers aux suppressions de postes de fonctionnaires. Dans ces conditions, comment invoquer avec les personnels l’École de la confiance ?

calendrier

moissac2À l’appel des élu.es et de nos organisations syndicales, 200 personnes ont manifesté du LPAH de Moissac à la mairie, vendredi 29 juin 2018. Parmi elles, un secrétaire général adjoint du Snetap-FSU, un co-secrétaire de la CGT Agri, le maire de Moissac, M. Henryot, la Présidente de la commission éducation du Conseil régional, Mme Martin, des Moissagais.es, des parent.es d’élèves, des élèves, ancien.nes et présent.es, et de nombreux personnels du Tarn-et-Garonne et d’ailleurs...

Lettre premier ministreNous souhaitons par ce courrier interpeller solennellement le gouvernement sur la méthode et le contenu du dialogue social tel qu’il se mène actuellement au niveau de la Fonction publique. Vous avez en effet ouvert un certain nombre de discussions dans le cadre de l’agenda social ou dans celui des chantiers sur l’idée de « refonder le contrat social avec les agents publics ». S’il n’est pas question pour nos organisations de contester la légitimité du gouvernement à élaborer un calendrier et un cadre de discussions et de concertations, nous tenons cependant à ce que nos organisations puissent participer à ces discussions en y retrouvant mieux, les sujets de préoccupations qu’elles portent au nom des agent.es que nous représentons, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Sous-catégories

 

                           sniteat