unsa fpLors du Conseil Commun de la Fonction Publique du 15 mars 2019, l’UNSA a défendu plus de 100 amendements et propositions pendant 14 heures de débat.
Devant l’obstination du gouvernement à maintenir son cap, au détriment des agents et des services publics, l’UNSA a voté contre ce texte qui ouvre la porte à la réduction des droits des agents publics, à l’arbitraire dans leur gestion, à des licenciements et des privatisations.

Face à cette offen­sive sans pré­cé­dent, l’UNSA Fonction Publique appelle les agents publics à se mobi­li­ser le 27 mars dans chaque dépar­te­ment afin d’inter­pel­ler le gou­ver­ne­ment.

 

                           sniteat