Communiqué: le SEA-UNSA avec l’appui de l’ensemble des syndicats de sa fédération défend les spécificités de l’enseignement agricole

Le conseil supérieur de l’éducation s’est réuni le 12 avril 2018 pour étudier les arrêtés du bac et de la  classe de seconde générale.

C’est un exercice difficile pour l’enseignement agricole car il représente très peu d’élèves au regard de l’Education  nationale et les amendements déposés ne peuvent aller contre les positions  des syndicats qui représentent les personnels de ce ministère.

C’est pour cela que le SEA-UNSA a décidé de faire porter des amendements qui permettent de laisser le plus grand choix aux équipes pédagogiques et aux établissements, de garantir les moyens et donc  l’attractivité de notre enseignement par apport à l’Education nationale. 

L’ensemble de nos amendements a été voté avec peu d’opposition des autres membres du conseil et avec  l’appui de tous les syndicats de la fédération UNSA Education (SE-UNSA, SNPDEN-UNSA, Fédération UNSA Education,..) ;

De notre côté nous avons aussi appuyé des amendements d’autres membres du conseil  qui confortaient l’enseignement agricole.

Nous appelons maintenant à un rapprochement des amendements déposés par les différents syndicats  pour le CNEA du 18 avril afin de ne pas neutraliser les démarches de chacun pour une meilleure défense de l’enseignement général présent dans nos établissements.

 

Paris le 13 avril 2018

amende